IMG 6264

Créée au printemps 2016, l'Association "Les Sentinelles de l'Ortenbourg" a pour but la sauvegarde, la mise en valeur et l'animation du château de l'Ortenbourg.

L'Ortenbourg a bénéficié de très gros travaux de conservation sur son donjon et les murs du logis il y a déjà une dizaine d'année. Toutefois l'état des murs de l'enceinte (basse cour) est préoccupant. Ce sera donc la priorité en ce qui concerne les travaux prévus en 2017. Contrairement a son voisin, le Ramstein, l'Ortenbourg peut accueillir des visiteurs. Un aménagement de l'intérieur, nivellement du logis, est également au programme afin de pouvoir y installer un petit châpiteau pour les différentes manifestations prévues. L'association propose au public, touristes, scolaires, centres de loisir, sorties scolaires, des visites ludiques, participatives et interactives autour de l'histoire, de l'architecture et de la vie au moyen âge sans oublier de parler de la richesse de la faune et de la flore locale protégée par « arrêté de biotope ».

Présentation du château

L'Ortenbourg (ou Ortenberg) est, avec le Ramstein, l'un des deux châteaux qui dominent la commune de Scherwiller, située à 7 km de Sélestat, dans le département du Bas-Rhin. Les ruines du château s'élèvent sur un piton rocheux, à 437 m d'altitude. L'ensemble des deux châteaux fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis juillet 1924.

Ce château tient son nom de la famille Ortenberg, présente à Scherwiller depuis le Xe siècle. Le château de l'Ortenbourg construit en granit lisse et blanc au XIIIe siècle est un bel exemple d'architecture militaire de l'Alsace médiévale et son logis seigneurial à fenêtres gothiques. Avec le Schwartzenbourg (Haut-Rhin), l'Ortenbourg présente la plus belle réalisation de l'art militaire du 13ème siècle. C'est la suite logique de l'évolution architecturale qui a commençé avec le Landsberg puis le Bernstein. Tout y est poussé à l'extrème. Une chemise, haute de 17 mètres enserre le donjon pentagonal haut de 32 mètres. Edifié en bout de crête, un grand fossé artificiel, qui est le plus grand d'Alsace, le sépare du reste de la montagne. La défense du site est réalisée par 3 niveaux d'archères. Un hourdage permettait de défendre la base des murs. La porte gothique donnant sur la basse cour est surmontée d'une archère cruciforme. Sur sa gauche se situaient les communs et les écuries. Une rampe permet d'accéder au château même. La porte d'entrée était protégée par un châtelet qui commandait un pont dormant (passerelle entre la tour palière et l'entrée du château). L'intérieur du château est de style gothique. Les fenêtres géminées en grès, les salles vastes avec des fenêtres à coussièges, la citerne, l'existence d'une cuisine, des traces de cheminées ainsi que de latrines laissent imaginer le confort et le faste de ce château.

L'Ortenbourg est conçu sur un plan polygonal et est reconnu comme l'un des châteaux-forts rhénaux le mieux pensé d'un point de vue défensif et résidentiel. Le Dictionnaire des monuments historiques le qualifie de «chef-d'oeuvre de l'architecture militaire».

Un peu d'histoire

Le château de l'Ortenbourg (Ortenberg), culmine à 440 mètres d'altitude et domine le Val de Villé. Ce château symbolise selon les spécialistes, la puissance naissante des Habsbourg en Haute-Alsace. Très probablement édifié en 1258 par les seigneurs de Hohenberg pour leur beau-frère Rodolphe de Habsbourg. En 1291 le château est confié à l'évêque de Strasbourg Conrad de Lichtenberg. Othon d'Ochsenstein, bailli impérial, mettra le siège au château en 1293. Cependant la garnison épiscopale se défendra vaillamment. A cette même époque est construit le château voisin du Ramstein, destiné à livrer bataille avec l'Ortenbourg.

Le château de l'Ortenbourg reviendra aux Habsbourg en 1298. Ces derniers font face à des difficultés financières et se résignent à vendre leur bien à Henri de Mullenheim en 1314. Le château restera aux mains de cette famille pendant deux cents ans ! En 1470, Charles le Téméraire assiège le château. Philippe de Mullenheim aidé de l'évêque de Strasbourg récupérera ses droits en 1471. En 1525, alors que la guerre des Rustauds fait rage, de nombreux paysans seront tués au pied du château. En 1551, le château revient à Nicolas de Bollwiller. En 1633 l'Ortenbourg est pris par les Suédois sans résistance qui le démantèleront avant d'y mettre le feu.

 

Pour tout contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Et le site de l'association: chateau-ortenbourg.com