IMG 6056
 
L'association des « Veilleurs de Salm » œuvre à ce qui ressemble bien à un renouveau, une sorte de résurrection, de l’antique castel des comtes de Salm « en Vosges », d’un monument historique classé en 1898. Ce château de montagne est l'un des plus hauts d’Alsace.
Erigé entre 1205-1225 à 809 m d’altitude sur une barre gréseuse de la vallée de la Bruche, le château se trouve sur les marches orientales de l’ancien territoire de l’abbaye de Senones, non loin de Schirmeck. Il prend dès le XIIIe siècle le nom de « Salm ».
 
Les constructeurs, seigneurs de Haute Lotharingie issus des comtes bâtisseurs de Luxembourg, feront naître derrière les hautes enceintes de cette forteresse le symbole d’une longue dynastie, celle des comtes de Salm « en Vosges » (par opposition aux comtes de Salm « en Ardenne »).
 
Ces vestiges, dissimulés dans les vastes forêts du massif du Donon, furent longtemps, pour des générations de randonneurs, une halte obligatoire dans leurs périples. Un de ces sites où l’histoire exsude des roches environnantes, où les légendes des hommes prennent vie et se forment derrière chaque pan de murs.
 
Depuis 2003, ces ruines sauvages offrent surtout l’occasion de voir à l’œuvre ses nouveaux habitants, les membres de l’association des « Veilleurs de Salm », dans ce qui ressemble bien à un renouveau, une sorte de résurrection de l’antique castel de la Maison de Salm en Vosges. Ces nouveaux occupants sont présents tous les samedis et quelques dimanches tout au long de l’année, sauf peut-être au plus profond de l’hiver quand la neige recouvre de son blanc manteau « le bel endormi » qu’est alors le château de Salm.
 
Un chemin médiéval encore partiellement conservé vous conduira au château depuis le plateau de Salm, ancien haut lieu de la présence anabaptiste dans les Vosges. 

Amis randonneurs, soyez discret, le Château de Salm est situé dans une zone de silence et de protection du grand coq de bruyère.

 

Pour plus d'information, visitez le site http://chateau-de-salm.org/